Coopération Sud/Sud: Visite d’une délégation du Venezuela-Argentine en Haïti

Coopération Sud/Sud: Visite d’une délégation du Venezuela-Argentine en Haïti

Par  Isabelle L Papillon,Haiti Liberté,le 8 Mai 2012

http://www.haiti-liberte.com

Au moment où le pays traverse une crise politique, une absence totale de leadership et une totale irresponsabilité politique qui ont une répercussion négative sur la vie de la population, une délégation du Venezuela et d’Argentine est arrivée à Port-au-Prince mardi 24 avril
2012 et y a séjourné durant 48 heures, pour assurer le suivi de l’accord tripartite Venezuela-Argentin-Haïti. Cette délégation a été conduite par le vice-ministre des Affaires étrangères du Venezuela, le docteur Temir Porras et l’ambassadeur d’Argentine en Haïti, Marcelo Sebaste.

En dépit de l’absence d’un gouvernement régulier en Haïti depuis février 2012, au début du mois de mars de l’année en cours, dans le cadre d’un accord bilatéral avec Haïti, le Venezuela a approuvé une solidarité financière s’élevant à
369 millions de dollars à Haïti, pour la réalisation de divers projets. Le Venezuela est au centre de la coopération Sud/sud pour laquelle Haïti a bénéficié d’accords tripartites avec plusieurs autres pays tels : Venezuela- Cuba-Haïti, celui du Venezuela- Brésil-Haïti et maintenant au tour de l’accord tripartite Venezuela-Argentine- Haïti.

Selon les déclarations du chef de la délégation, Temir Porras, cet accord porte sur trois (3) axes importants qui visent à améliorer la situation économique et sociale de la population haïtienne : l’agriculture, l’alphabétisation et l’identification. De plus, cet accord inclut un don d’équipements et d’assistance technique d’un montant de 15 millions de dollars US pour améliorer le secteur agricole d’Haïti. « Les équipements fournis par le Venezuela comprendront : un lot de 100 tracteurs 4 X 4 (80 à 100 HP) ; des équipements pour le labourage vertical ; des charrues à dents ; des semoirs ; des herses à disques ; des pulvérisateurs ; des épandeurs de fertilisants ; des pompes d’irrigation de 3 et 4 pouces permettant d'exploiter les petits points d'eau ; des pompes submersibles ; des équipements d'irrigation goutte à goutte ; des réservoirs d'eau ; 10,000 brouettes ; 20,000 jeux d’outils aratoires ; des pièces de rechange pour l’entretien et la réparation de la machinerie et des silos pour conserver les récoltes et semences (collectif et familial) seront également distribués aux autorités haïtiennes pour encourager la production nationale.

Des visites de terrain et des échanges réguliers seront organisés entre le Ministère de l'Agriculture, les spécialistes de l'Institut National de Technologie Agricole (INTA) de l'Argentine et son Homologue vénézuélien afin d'assurer la formation et l'adéquation de ces équipements aux besoins réels d’Haïti en matière de développement agricole, mettant en place un Organisme étatique chargé de la recherche et de la vulgarisation agricoles. La signature de cet accord, réalisée en présence de l'Ambassadeur d'Argentine au Venezuela, M. Carlos Cheppi, de techniciens argentins, du Secrétaire d'Etat à l'alphabétisation, Mme Milaine Alexandre, et du Directeur Général de l'Office National d'Identification (ONI), M. Jean- Baptiste Saint-Cyr, porte également sur le renforcement des capacités de l'ONI à travers un projet d'identification dont les principaux objectifs sont : monter une base de données fiables de tous les citoyens; moderniser le système existant; réhabiliter les structures physiques régionales; interconnecter les bureaux entre eux et avec le bureau central; travailler à la ratification de la loi cadre pour l'intégration de l'Etat civil au sein de l'ONI; équiper l'ONI de matériels modernes de plus grandes capacités; créer huit mille emplois directs et faciliter les autres institutions partenaires à l'accès aux informations qui peuvent leur être utiles dans le cadre de leur mission spécifique. Le volet alphabétisation inscrit dans le cadre de cet accord consistera à alphabétiser
600,000 personnes à travers le projet « Wi mwen kapab » introduit par Cuba dans l’éradication de l’analphabétisme en Amérique latine et 400,000 autres personnes par le biais de « l'alphaprésentiel » basé sur la réalité de chaque communauté. Le Chancelier Lamothe croit que le renforcement de la coopération Sud-Sud peut contribuer au développement durable d'Haïti et, en ce sens, s'engage à multiplier ses efforts pour replacer le pays comme partenaire de choix pour les États frères de la région. »

L’agriculture et l’alphabétisation sont entre autres deux secteurs négligés par la coopération de la communauté internationale, dans le cadre de la coopération Nord/Sud. Cuba et Venezuela ont décidé de supporter Haïti dans ces secteurs, mais la carence de leadership, la volonté politique réelle de profiter de la solidarité franche et sincère de ces deux pays, vrais amis d’Haïti, sans aucune ambition d’exploitation et de domination, se font toujours sentir du côté des autorités haïtiennes. Toutefois, il y a toujours de beaux discours, des accueils chaleureux, juste pour la galerie mais sans aucune disposition prise pour rendre efficace ce genre de coopération. Le plus souvent, les matériels reçus comme don sont en transit d’Haïti vers la République Dominicaine alors que les Haïtiens formés à Cuba, aux frais de la République vont plutôt grossir le marché du travail des puissances impérialistes.