Parution de "Haïti: l’insupportable souffrance," de Randall Robinson

Haïti: l’insupportable souffrance, de Randall Robinson. Editions Alphée,  la passion d’éditer Collection Ethiopica.

Disponible, entre autres, chez Renaud Bray, Can30$.

http://www.renaud-bray.com/Recherche.aspx?langue=fr&words=haiti+robinson&wbgc_iNo=&type=1&root=

 

Un livre incontournable sur Haïti

Haïti: l’insupportable souffrance, de Randall Robinson. Editions Alphée,  la passion d’éditer Collection Ethiopica

http://lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=2353

Jean-Marie Gauthier, 07 juin 2010

L’auteur est conseiller Principal d’Education au Lycée Professionnel de Blanchet à Basse-Terre (Guadeloupe)

Parmi les nombreuses productions livresques qui traitent d’Haïti, voici celui qu’il ne faut manquer en aucune façon… Il s’agit de « Haïti l’insupportable souffrance » de Randall Robinson.

Il remet les pendules à l’heure et place enfin loyalement le projecteur sur tout ce qu’on a voulu nous cacher jusque là !

En effet, pour beaucoup la mondialisation médiatique imposant une marche à suivre, il n’y a qu’une seule parole. Pour d’autres qui sont légions, c’est une rhétorique à n’en plus finir pour expliquer, justifier et faire admettre coûte que coûte. Dans tout cela, la vérité a été tellement spoliée.

Randall Robinson est enseignant en Droit. Son analyse tout au long du livre est rigoureuse et argumentée. Le contexte historique est  revu et corrigé depuis le début. Imparable. Journaliste, il vit et il dit ce qu’il voit, ce qu’il sait pour que la vérité éclate au grand jour enfin.

Le livre est tonique et procède par allers et retours, en prenant des épisodes de la tragédie haïtienne pour la resituer dans son contexte et l’actualiser. Il vulgarise le message et se fait l’authentique défenseur du peuple Haïtien. De ceux qui ont toujours compté pour rien et dont la voix est étouffée aujourd’hui encore.

Dans la mouvance de Noam Chomsky, Chossudovsky… et de quelques autres écrivains américains courageux, son livre va faire référence à n’en pas douter. Il est temps que les grandes manœuvres américaines soient démasquées. C’est fait ici !

Les maux sont nommés, et les manipulateurs découverts. Il est temps que les corrompus de l’intérieur, les puissants riches, qui font la pluie et le beau temps, soient désignés, pour que justice soit rendue et que l’honneur du peuple haïtien tout entier soit respecté dans son intégrité.

Il est temps enfin que toutes les parodies soient mises en lumière afin que les diktats mondialistes n’aillent pas imposer leurs lois partout à travers le monde.

L’Amérique, dans ses grandes manœuvres, a tant fomenté en Haïti, depuis longtemps et aujourd’hui encore. Mais pas seulement elle. Car l’Europe aussi.

Le même livre est attendu pour débusquer la France qui s’est toujours camouflée sous des apparences trompeuses (courageusement les voix de C. Ribbe, M. Nicolas et G. Lehmann se sont toujours élevés mais elles ont été bien seules jusqu’à présent).

Les pièges que la France, associée aux USA, a tendus doivent être mis au grand jour, afin que la vérité soit connue, que les manipulations cessent et que justice enfin soit rendue au peuple Haïtien.

Un sérieux examen de conscience doit être fait pour des lendemains meilleurs et le plus grand respect du peuple Haïtien tout entier. L’humanité en sortira grandie. Et le respect de tous les peuples surtout.

********************************************************
Le livre explosif de Randall Robinson

Par Claude Ribbe, mardi 19 janvier 2010

http://www.claude-ribbe.com/dotclear/index.php?2010/01/19/125-le-livre-explosif-de-randall-robinson
Site de l'auteur: http://www.claude-ribbe.com/

Tout en suivant les événements d'Haïti et en observant que la première réunion d' "experts" internationaux est arrivée à la conclusion que j'avais mise en ligne il y a plusieurs jours déjà (ce qui est la preuve qu'on me lit) à savoir qu'il faut 10 milliards de dollars pour reconstruire le pays, je relis les épreuves d'un livre. Ce livre inquiète beaucoup de journalistes qui commencent à demander les épreuves, même non corrigées, à la maison d'édition pour savoir ce qu'il peut bien y avoir dedans.

L'auteur n'est pas n'importe qui. C'est Randall Robinson, théoricien phare de la pensée afro-américaine et grand connaisseur d'Haïti. Le livre, qu'Obama et les Clinton ont lu, est paru aux USA en 2007, sous le titre "An Unbroken Agony" et il a eu beaucoup de succès. Très documenté, il revient sur toute l'histoire d'Haïti, et pas seulement l'histoire coloniale, pour expliquer son présent.

Le coup d'Etat contre Aristide organisé par Bush avec l'aide de Villepin (et Chirac) y est raconté avec beaucoup de détails. Désolé, Messieurs, mais il fallait bien vous attendre à ce que la vérité sorte un jour du puits où vous pensiez l'avoir définitivement enchaînée en désinformant la presse et l'opinion. Je m'étonne de cette naïveté et je finis par croire, comme dirait Aristide, qu'il y a beaucoup de pathologie dans certaines politiques.

Repensons à cette stupéfiante déclaration faite à la Guadeloupe devant Lucette Michaux-Chevry où Chirac expliquait à la presse internationale médusée qu'Haïti n'avait jamais été une colonie française...

Dirigeant depuis deux ans une collection éditoriale chez Alphée-Jean-Paul Bertrand que j'ai appelée Ethiopica et qui publie, pour tempérer le racisme ambiant, quelques livres par an (essais et fictions) consacrés de près ou de loin aux problèmes liés à l'Afrique et à sa diaspora, j'ai eu l'idée de donner au public français cet ouvrage majeur sur Haïti. Depuis plus d'un an déjà, je suis en négociations avec Randall, que j'ai rencontré lors d'un de ses séjours à Paris. Il enseigne aux Etats-Unis, mais vit ordinairement sur l'île caribéenne de Saint-Christophe. Cette conversation a été étonnante car j'ai constaté que le racisme ordinaire subi en France, en particulier de la part des médias et de la classe politique, est à peu près le même aux USA où l'élection d'Obama, finalement, n'aurait changé que peu de chose, malgré l'extase dans laquelle elle a plongé les nègres de France. Du moins les plus bruyants.

La seconde surprise était de me voir cité dans le livre de Randall, car je n'avais pas le sentiment que mes textes, non traduits en américain pour le moment, puissent avoir un impact outre Atlantique. Je me trompais, car les Haïtiens, francophones, qui sont parmi mes fidèles lecteurs, ont depuis plusieurs années déjà fait circuler plusieurs de mes ouvrages et en particulier Le crime de Napoléon.

Circonstance assez troublante, le mardi 12 janvier, le jour où le séisme s'est déclenché, je venais juste de récupérer les épreuves du livre de Randall Robinson, après avoir déjeuné avec un expert de l'ONU. C'était il y a une semaine. Haïti n'intéressait alors absolument personne et aucun éditeur n'aurait voulu publier quoi que ce soit sur ce pays, si ce n'est pour le dénigrer comme ont pu le faire cette poignée de médiocres auteurs désignés au hasard en 2004 comme talentueux par le quai d'Orsay selon leur approbation du coup d'Etat. Des noms ? Lyonel Trouillot, Laënnec Hurbon et même René Depestre. Aristide avait demandé qu'on aide ce poète et lui faisait verser tous les mois, sur le maigre budget du ministère de la Culture d'Haïti, bien entamé soit dit en passant par le passage de Raoul Peck, de quoi payer son loyer à Nice. Je ne suis pas sûr qu'il s'en souvienne. Bref, nous avons avancé la date de parution, initialement fixée au mois de mars du livre de randall Robinson. Il sera disponible le 18 février 2010 sous le titre "Haïti, l'insupportable souffrance".

J'allais oublier cette très mauvaise nouvelle pour les racistes de France : il y aura une préface pour faire le lien avec l'actualité. Et cette préface, c'est moi qui l'aurai rédigée. Autant dire que le "devoir de réserve" cher à Eric Raoult n'y sera pas plus respecté que sur ce blog.