Ottawa remboursera 33 millions de la dette haïtienne

Publié le 25 juin 2010, La Presse

http://www.cyberpresse.ca/dossiers/sommets-du-g8-g20/201006/25/01-4293349-ottawa-remboursera-33-millions-de-la-dette-haitienne.php

Marie Vastel
La Presse Canadienne
Toronto
 
Se portant de nouveau à la défense d'Haïti, le Canada épongera sa part de la dette du petit pays des Antilles auprès de la Banque interaméricaine de développement et du Fonds international de développement agricole. 
 
Le premier ministre canadien, Stephen Harper, a annoncé, par voie de communiqué vendredi, que son gouvernement rembourserait 33 millions de dollars des 825 millions que doit Haïti aux institutions internationales. 
 
«Par l'annonce aujourd'hui (vendredi), le Canada honore pleinement l'engagement international qu'il a pris en faveur du peuple haïtien et exhorte les autres pays à suivre cet exemple au Sommet des dirigeants du G20 qui aura lieu cette fin de semaine», a indiqué M. Harper, au terme de la première journée du Sommet du G8, qui se tient vendredi et samedi au centre de villégiature de Deerhurst, près de Huntsville au nord de Toronto. 
 
Le Canada est le premier pays à faire tous les paiements requis pour annuler la dette d'Haïti. 
 
M. Harper s'est entretenu, en après-midi, avec le président haïtien, René Préval, qu'il avait invité au sommet. Le premier ministre canadien a tenu deux rencontres élargies, vendredi, avec les dirigeants de sept pays africains et trois nations d'Amérique du Sud, dont Haïti. 
 
Le Canada a été l'un des premiers pays à venir en aide au pays des Antilles, à la suite du tremblement de terre qui a ravagé le territoire le 12 janvier dernier. Et le gouvernement de Stephen Harper n'a cessé de soutenir le pays depuis. 
 
Avant le séisme, qui a fait plus de 200 000 morts, des centaines de milliers de blessés et un million de sans-abri, le gouvernement Harper avait annulé la dette qu'Haïti lui devait, dans le cadre de l'Initiative canadienne d'allégement de la dette. Depuis, le gouvernement canadien n'offre que des subventions à Haïti et non pas des prêts. 
 
La Banque mondiale avait quant à elle annoncé, fin mars, qu'elle annulait la dette de près de 40 millions de dollars américains d'Haïti afin d'aider à sa reconstruction.