Des organisations nationales et internationales déjà mobilisées pour observer les élections du 29 janvier 2017

frontière.jpg

Par Alter Presse, Haïti, publié le 27 janvier 2017 

Plusieurs organisations nationales et internationales sont déjà mobilisées pour observer les élections législatives et locales, prévues le dimanche 29 janvier 2017. 

La Coalition d’observation électorale déploie, sur tout le pays, plus de 600 observatrices et observateurs, fait savoir, à AlterPresse, Pierre Espérance, directeur exécutif du Réseau national de défense des droits humains (Rnddh). 

Il dit constater un manque de fièvre électorale, de sensibilisation et de campagnes d’éducation tant au niveau du gouvernement, du Cep qu’au niveau des partis politiques pour les élections des collectivités territoriales. 

« Si au niveau des autorités étatiques et du Conseil électoral provisoire (Cep), toutes les dispositions ont été prises pour la tenue de ces élections, il y a un manque de sensibilisation en générale », souligne à AlterPresse, Jocelyne Colas Noël, directrice nationale de la Commission épiscopale (catholique romaine) Justice et paix (Ce/Jilap), membre de la Coalition d’observation électorale. 

Les élections des collectivités territoriales sont importantes pour le développement du pays, soutient-elle. 

De son côté, l’Organisation des États américains (Oea) a complété, le jeudi 26 janvier 2017, le déploiement de sa 17e Mission d’observation électorale (Moe) pour suivre ces scrutins, informe un communiqué de presse, daté du jeudi 26 janvier 2017. 

Cette mission dirigée par l’ancien sénateur uruguayen Juan Raúl Ferreira, contient 77 observateurs internationaux issus de 21 pays. 

Elle entend analyser l’organisation électorale, la technologie électorale, le genre, la justice électorale et la sécurité, entre autres ». 

Les autorités en place ont annoncé une série de dispositions restrictives, dont l’interdiction des festivités pré-carnavalesques, la suspension de permis de port d’armes, la vente et consommation de boissons alcoolisés ainsi que la suspension temporaire des activités des boîtes de nuit, à l’occasion du déroulement des joutes électorales. 

À lire aussi: Fermeture de la frontière et restrictions liées au scrutin